Organisation à la demande du contenu

Les briques d’information peuvent être assemblées à la demande dans des structures de table des matières externes, les ditamap.

L’organisation de l’information sous DITA XML n’est pas figée. Les briques peuvent être organisées dans différentes structures hiérarchiques, selon l’évolution des besoins. Si le rédacteur technique a pris soin de construire des briques d’information atomiques et génériques, il peut, à l’instar d’un constructeur automobile proposant sans cesse de nouveaux modèles par assemblage d’éléments standardisés, proposer par exemple les documents suivants :

Guide de l’utilisateur
Thèmes systématiquement organisés en concept et procédures pas à pas.
Document de présentation
Concepts.
Quikstart
Procédures pas à pas.
Manuel de référence
Informations de référence.

Pour ce faire, le rédacteur technique prendra soin de placer les éléments liés à un contexte particulier dans les structures ditamap et non dans les fichiers de contenu DITA XML. En particulier, les références croisées doivent être indiquées dans une reltable placée dans la ditamap : si le document A doit renvoyer au document B dans la ditamap 1, il doit pouvoir être également utilisé sans modification dans la ditamap 2, où le document B n’est pas inclus.

L’organisation des répertoires de travail doit également permettre l’utilisation de liens relatifs, notamment vers les images, qui ne seront jamais cassés.